La digitalisation du métier de promoteur immobilier

Les nouvelles technologies sont aujourd’hui omniprésentes dans notre quotidien et tous les secteurs d’activité sont concernés. Pour rappel, la digitalisation d’une entreprise consiste à prendre un virage numérique dans sa stratégie et son organisation afin de se connecter plus facilement avec le monde extérieur. Les métiers de la promotion n’y échappent pas. Ce secteur a d’ailleurs connu une réelle mutation ces dernières années. Plus récemment, avec la crise sanitaire que nous traversons et la démocratisation du télétravail qui en découle, la digitalisation du métier de promoteur immobilier s’est accélérée.

La révolution est en marche…

Aujourd’hui, 85% des internautes français font des achats en ligne. Pourquoi n’y achèteraient-ils pas également leur maison ou leur appartement ? Surtout quand on sait que 90 % des projets immobiliers commencent par une recherche sur le web !

Le secteur immobilier est longtemps resté déconnecté des attentes des internautes. La digitalisation s’est amorcée plus tardivement que dans d’autres secteurs, mais l’immobilier à bel et bien rattrapé son retard. Tous les promoteurs ont désormais un site internet qu’ils utilisent comme leur canal principal de vente et de communication. Cet outil leur permet d’offrir une expérience complète à leurs visiteurs. Au-delà de leur vendre un logement ou un bureau, une multitude de services additionnels sont proposés. Ces services vont de la personnalisation des espaces à la signature en ligne.

Bon nombre de start-up ont compris l’intérêt et le besoin de digitalisation de la part des promoteurs ces dernières années. Beaucoup se sont d’ailleurs lancées sur ce créneau afin de leur permettre d’élargir et de valoriser leur offre.

… Pour une simplification et une amélioration de la relation client

Une étude de l’UFC-que choisir a révélé que 50% des acheteurs ne sont pas satisfaits de la relation qu’ils ont eu avec leur promoteur immobilier. En effet, un projet immobilier prend en moyenne 2 à 3 ans avant de sortir de terre. Cette période est très souvent génératrice de stress pour les futurs acquéreurs. Les promoteurs ont donc un enjeu fort à être réactifs et à l’écoute de leurs clients afin d’éviter toute frustration qui pourrait mener à une forte insatisfaction.

Achat en VEFA : comment renforcer la relation promoteur-acheteur

Pour l’achat d’une vie, les acquéreurs ont des attentes élevées. Afin de les combler au mieux, la satisfaction client doit être placée au centre de la relation. Cette dernière passe notamment par une hyper personnalisation des échanges et des services proposés ainsi que par une forte réactivité.

Cette simplification des échanges est notamment possible grâce au fait que les interactions aient lieu directement via le site internet du promoteur. C’est le cas par exemple pour tous les documents du projet mis à leur disposition sur leur espace personnalisé. Cette dématérialisation permet une centralisation des informations ainsi qu’une instantanéité des échanges.

Le notariat prend lui aussi le virage digital

Les notaires sont aujourd’hui de plus en plus nombreux à utiliser, et même parfois à développer, des outils digitaux spécifiques à leurs offices afin de gagner en efficience. La crise sanitaire en cours accélère considérablement cette digitalisation en route depuis plusieurs années maintenant.

La loi Macron a conduit une bonne partie des notaires à saisir les opportunités offertes par le numérique. Les professionnels du droit ont ainsi été dans les premiers à prendre ce virage digital, dont le notariat, encouragés par la loi pour une République numérique du 7 octobre 2016.

L’innovation est aujourd’hui encouragée dans toutes les études : actes signés à distance, visioconférences, data-rooms électroniques, automatisation des modèles d’actes, partage de documents en ligne, identité numérique, protection du patrimoine immatériel des clients, blockchain, etc. Environ 1500 études travaillent actuellement sur l’acte authentique à distance. D’autres travaillent sur la visioconférence qui devrait bientôt être opérationnelle pour l’ensemble de la profession.

Bien que la digitalisation des promoteurs immobiliers soit d’ores et déjà en marche, la crise sanitaire que nous traversons actuellement a accéléré cette transition. Aujourd’hui, d’autres acteurs de la chaîne, comme les notaires, suivent également ce virage du numérique. Le digital a été le seul canal possible pour la réalisation de transactions immobilières pendant le confinement. De nombreux projets ont pu suivre leur cours et des ventes ont pu être réalisées à distance. Moins coûteux et plus en accord avec les attentes des acquéreurs, le digital deviendra-t-il demain le seul et unique canal de vente des promoteurs ?

Laisser un commentaire

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :