Interview de Rémy Bourgeon

Question 1 : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Depuis 35 ans dans l’immobilier, j’ai d’abord été promoteur, puis Directeur Immobilier d’un groupe de Transport et de logistique, puis Asset Manager et enfin, depuis 15 ans, investisseur immobilier dans le secteur tertiaire.

Question 2 : Quel est l’intérêt pour un promoteur immobilier de faire financer une opération via le crowdfunding ?

Chaque opérateur a ses raisons, mais le recours au crowdfunding est le plus souvent un excellent moyen de disposer de fonds propres complémentaires pour lancer l’opération ou obtenir un financement bancaire, les banques demandant aux opérateurs de plus en plus de fonds propres. L’apport des fonds en crowdfunding se fait par voie obligataire, ce qui permet au promoteur d’augmenter la rentabilité de ses fonds propres investis grâce à l’effet de levier.

Question 3 : Quelle est votre vision du crowdfunding ?  Pensez-vous qu’il s’agisse d’une tendance de fond ou d’un effet de mode ?

Nombre de plateformes se développent pour tous les domaines économiques. Il n’y a aucune raison pour que le crowdfunding ne cesse de progresser. Il permet à nombre d’épargnants de booster, avec un risque finalement mesuré, la rémunération de leur épargne, tout en participant au financement et au développement d’opérations dont la réalisation est concrète et tangible.

Question 4 : Pour vous, quels sont les avantages du crowdfunding immobilier face aux autres formes d’investissement immobilier (collectif ou non) ?

Les gros avantages du crowdfunding immobilier par rapport aux autres formes d’investissement immobilier sont la simplicité pour investir (quelques clics), le montant faible et librement choisi de l’investissement et en général un retour rapide (sur 12 à 24 mois).

Question 5 : Comment expliquez-vous les hauts rendements proposés par le crowdfunding immobilier ?

Cet investissement sous forme d’obligations intervient, en termes de rang de garantie, toujours après la dette senior (bancaire en général). A ce titre, si l’opération n’obtient pas les résultats espérés, des pertes en capital sont possibles. C’est ce risque de perte qui justifie aussi une rémunération qui, sans couvrir totalement la perte éventuelle du capital investi, se doit d’être significativement supérieure aux rendements moins risqués, type obligations d’Etat.

Question 6 : En quoi pensez-vous que Fundimmo se différencie des autres plateformes de crowdfunding immobilier ?

C’est la première plate-forme exclusivement immobilière qui a obtenu un agrément de l’AMF, et qui, de surcroît, utilise un collège d’experts pour la sélection des opérations, permettant la diminution des risques de perte en capital. La structure est aussi totalement indépendante puisqu’elle n’est associée à aucun promoteur ni aucune banque.

Question 7 : Un mot pour la fin ?

Investir via Fundimmo, c’est participer aux développements d’opérations fiables avec une rémunération corrélée aux risques pris mais parfaitement appréhendés.

Laisser un commentaire

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :