Réseaux intelligents Smartgrids : qu’est-ce que c’est ?

Environnement, écologie et énergie sont aujourd’hui au cœur des débats et la clé de voûte de la transition écologique. Smartgrids ou réseaux intelligents en français, proposent un moyen de moderniser, mais surtout de mieux gérer les réseaux de distribution de l’énergie. En lien direct avec la domotique et les bâtiments intelligents, rendus populaires en France par le compteur Linky, comment les Smartgrids peuvent-ils avoir un impact suffisant dans le monde de l’énergie ?

Smartgrids : le réseau qui s’adapte à la consommation

Ce système consiste simplement à intégrer aux services de distribution de l’électricité, les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC). Son but premier est de produire l’électricité en quantité nécessaire et en temps réel. Aujourd’hui, les centrales électriques (nucléaires ou renouvelables) produisent une électricité en quantité indéterminée. L’objectif étant de pouvoir alimenter la totalité des infrastructures françaises. Le développement des réseaux intelligents, grâce aux progrès de la domotique, permet de connaître les besoins en énergie d’une ville ou d’un pays, et donc de produire en quantité suffisante. En d’autres termes, c’est la production qui s’adapte à la consommation, et non l’inverse.

Quel intérêt pour les Smartgrids ?

C’est grâce au développement du digital, des bâtiments intelligents et de la domotique, que ce système prend tout son sens. Alors que jusqu’ici, l’énergie était créée sur des suppositions de consommation, et donc surproduite, les Smartgrids établissent un échange entre les consommateurs et les sites de production. Ces derniers vont donc créer et distribuer l’électricité sur la demande à un instant T, grâce à l’analyse des données collectées.

Comment les Smartgrids peuvent-ils agir au quotidien ?

Le bon fonctionnement des Smartgrids repose sur une interaction de 3 facteurs :

  • Les réseaux de distribution (lignes à haute tension, transformateurs, etc.)
  • Les structures de collecte et d’analyse des données (NTIC, fibre optique, données téléphoniques, etc.)
  • Le développement de la domotique (applications mobiles, services d’assistance, compteurs intelligents, thermostats connectés, etc.)

La consommation électrique n’étant pas uniforme et constante en France, les Smartgrids permettent de pallier les variations de plusieurs critères :

  • Saisons : c’est l’exemple parfait, puisque d’un mois à l’autre, les consommations changent. En hiver, une vague de froid soudaine va créer un pic de consommation, qui conduira à une demande plus forte en électricité pour le chauffage. Les sites de production pourront adapter rapidement la création et la fourniture en énergie.
  • Variations : notamment pour les énergies renouvelables. Lors d’une saison sans vent, les parcs éoliens seront à l’arrêt. Le gestionnaire du réseau pourra réagir rapidement et trouver une autre source d’alimentation.
  • Localité : grâce à des sites de production répartis sur tout un territoire, les smartgrids permettent de privilégier l’acheminement de l’énergie depuis les centrales alentours. Cela simplifie les problématiques de raccordements et représente une nouvelle fois un gain en réactivité.

Ces systèmes sont en développement, et gagnent du terrain en France, mais leur progression est lente. Il est d’ores et déjà possible de choisir une électricité verte afin de participer à la transition énergétique. Pour cela, un comparateur de fournisseurs d’énergie permet de choisir plus facilement l’offre qui correspond le mieux à vos attentes.

Laisser un commentaire

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :